Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Marie-Claire Kirkland, C.Q., 1924-2016Dernier repos pour un symbole de l’histoire des femmes

Marie-Claire Kirkland fut la première femme à avoir été élue députée au Parlement de Québec, en 1961. C’est en 1962 qu’elle obtint sa place au sein du Conseil exécutif comme ministre d'État, devenant ainsi la première femme ministre au Québec. C'est à ce titre qu'elle pilota le « bill 16 », adopté en 1964, qui établissait la capacité juridique de la femme mariée au Québec. En 1964, elle devenait ministre des Transports et des Communications.

Lors de son passage dans l'opposition, elle s’était consacrée au comité parlementaire de la justice, où elle avait été nommée sur l'étude d'une loi concernant les régimes matrimoniaux. Aux élections de 1970, elle devint ministre du Tourisme, de la Chasse et de la Pêche et marraine du projet de loi créant le Conseil du statut de la femme. En 1973, elle fut nommée juge à la Cour provinciale.

Titulaire d’un baccalauréat ès arts et d’un diplôme d’études de droit à l’Université McGill, puis admise au Barreau en 1952, Mme Kirkland exerça le droit pendant plus de dix ans avant d’amorcer sa carrière politique. Elle fut la première femme avocate à comparaître avec succès devant le comité des bills privés de l'Assemblée législative du Québec, depuis la Confédération.

Mme Kirkland avait été nommée chevalière de l’Ordre national du Québec en 1985 et membre de l’Ordre du Canada en 1992, avant d’être lauréate du Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne », un cas juridique qui a laissé la voie libre aux femmes pour le Sénat.

Toutes les Québécoises, voire tous les Québécois, devront à jamais à Marie-Claire Kirkland la progression historique et exemplaire de la condition féminine dans notre société, de même que l’inspiration d’une ambition sans limites pour les femmes.

Mise en ligne : 29 mars 2016
Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017