Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Andrée Dalcourt Gauvin, C.Q., 1938-2016Repos serein pour une pionnière du domaine des soins palliatifs

Celle à qui l’on doit la formation de la première unité francophone de soins palliatifs au monde, Mme Andrée Dalcourt Gauvin, s’est éteinte à l’âge de 78 ans. En effet, ses activités de bénévolat à l’unité des soins palliatifs de l’Hôpital Royal Victoria l’avaient grandement inspirée et menée à cofonder, en 1979, l'unité des soins palliatifs de l'Hôpital Notre-Dame. D’ailleurs, par son rayonnement, l’unité a mené à la création de centres semblables à travers le Québec ainsi qu’en Europe. Extrêmement dévouée à cette unité, elle en avait coordonné l’équipe de bénévoles jusqu’en 2004.

Cette infirmière de profession avait également participé à l'élaboration des politiques de soutien des malades en phase terminale et à leur diffusion au Québec, au Canada et dans plusieurs pays d'Europe. Elle a aussi agi comme consultante pour la création d’unités palliatives, dont celles de Paris, Genève et Bruxelles.

Admise au sein de l’Ordre national du Québec en 2005 en tant que chevalière, Mme Dalcourt Gauvin portait également le titre de chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur de France depuis 1995 et était membre de l’Ordre du Canada depuis 1997. En 1995, elle figurait aussi parmi Les Grands du magazine L’actualité ainsi qu’au Maclean’s Honor Roll. De plus, elle avait reçu le Prix d’excellence de l’Association canadienne des soins palliatifs en 2003.

Si beaucoup de personnes malades de ce monde peuvent partir dans la douceur et la sérénité, cette grande dame y est pour beaucoup.

Mise en ligne : 4 juillet 2016
Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017