Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Monique Lefebvre, 1947–2012 Décès d'une pionnière des technologies informatiques

Au début des années 1990, l'industrie des technologies informatiques était principalement un monde d'hommes. Monique Lefebvre a su y prendre une place de choix en plus d'y exercer une influence considérable. Elle reconnaît rapidement le potentiel d'Internet, qui s'implantait alors timidement au Québec, et amorce ses efforts de sensibilisation et de promotion pour son enracinement rapide.

Docteure en psychologie cognitive, elle commence sa carrière comme professeure, chercheuse et vice-rectrice. Elle occupe par la suite la fonction de présidente-directrice générale au Centre de recherche en informatique de Montréal (CRIM). Sa carrière dans le monde des affaires est prolifique. Elle agit comme administratrice et consultante de différentes organisations en plus de siéger à de nombre de conseils d'administration. Le magazine Commerce la nomme Bâtisseur en 1997 et en 1999. Elle est aussi reconnue parmi les 25 bâtisseurs de l'industrie des technologies informatiques et des communications, lors du 25e anniversaire du Réseau Action TI. Elle reçoit l'insigne de chevalière de l'Ordre national du Québec en 2011.

Considérée dans sa sphère d'activité comme une « défricheuse », Monique Lefebvre ouvre la voie aux femmes du Québec, notamment au sein de l'Institut sur la gouvernance des organisations publiques et privées, où elle fait des propositions pour augmenter la présence féminine sur les conseils d'administration.

Mise en ligne : 10 septembre 2012
Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017