Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Création des bourses Abdou-Diouf

Le 19 septembre 2013, le bureau de la première ministre annonçait la création des bourses Abdou-Diouf. Le gouvernement du Québec voulait ainsi souligner l’importance qu’accorde à la jeunesse S.E. Abdou Diouf, G.O.Q., alors de passage au Québec.

Les bourses seront annuellement offertes à trois jeunes d’ici pour leur permettre de vivre une expérience de travail au sein de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) ou de l’un de ses opérateurs.

Les 18 et 19 septembre derniers, M. Diouf était en visite officielle au Québec. Ainsi, il a profité de l’occasion pour rencontrer, à Montréal, une quarantaine de participants aux programmes de LOJIQ (regroupement d’organismes de mobilité jeunesse internationale). De plus, lors de son séjour à Québec, l’héritier de Senghor s’est adressé aux députés dans le mythique Salon bleu – un honneur qui n’a été accordé que six fois dans l’histoire du Parlement. À cette occasion, le président de l’Assemblée nationale Jacques Chagnon lui a remis la Médaille du Président. Cette décoration est considérée comme étant la plus élevée parmi les quatre « médailles de l’Assemblée nationale ».

À propos de M. Diouf

S.E. Abdou Diouf a été fait officier de l’Ordre national du Québec en 2007 et élevé au rang de grand officier en 2011. Ancien président du Sénégal, il est à la tête de l'OIF depuis octobre 2002. Il y occupe le poste électif de secrétaire général. Il prévoit quitter ses fonctions à l’automne 2014. La fin de son parcours à l’OIF coïncidera avec le XVe Sommet de la Francophonie, qui se tiendra à Dakar, la capitale de son pays.

Mise en ligne : 24 septembre 2013
Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017