Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Un été sous le signe de l’enfance

Pour bien des enfants, début de l’été rime avec arrêt des devoirs scolaires, plein de temps libre et beaucoup de plaisir! Mais, hélas, la fin des classes signifie bien souvent ennui ou tristesse chez certains.

Heureusement pour eux, de bonnes gens ont leur mieux-être à cœur durant la saison chaude, et plusieurs de ces personnes sont membres de l’Ordre national du Québec. Citons-en quelques-uns :

Le Dr Gilles Julien, O.Q., a mobilisé la population des quartiers défavorisés de Montréal par l’implantation de centres de pédiatrie sociale, dont le dernier a été inauguré dans l’arrondissement de Verdun, en mars 2013. C’est grâce à sa fondation éponyme que la Ruelle animée, surnommée la « Ruelle du Dr Julien », est de retour pour une sixième année consécutive, dans Hochelaga-Maisonneuve. Cette animation permet de transformer une ruelle (située derrière le premier centre de pédiatrie sociale du Dr Julien) en un terrain de jeu accueillant, amusant et sécuritaire, où des activités estivales sont proposées aux jeunes de 6 à 14 ans. Qui plus est, un camp de jour, financé par la Fondation du Dr Julien, est offert tout l’été au Garage à musique d’Hochelaga-Maisonneuve. D’ailleurs, en avril 2013, la Ville de Montréal a offert à l’organisme le chalet du parc Ovila-Pelletier ainsi qu’une contribution financière de 750 000 $ pour le rénover, en vue d’y installer le Garage à musique.

M. Nicolas Mateesco Matte, C.Q., a participé de très près à la création du Cosmodôme de Laval, inauguré en 1994, dont les camps spatiaux d’été sont aujourd’hui très populaires auprès des jeunes.

M. Jean Béliveau, G.O.Q., a créé la Fondation Jean-Béliveau en 1972, en vue de soutenir les jeunes défavorisés. L’ex-numéro 4 du Canadien a cédé sa fondation à la Société pour les enfants handicapés du Québec, en 1993. Vingt ans plus tard, celle-ci chapeaute encore le Camp Papillon dans la région de Lanaudière, l'une des plus importantes colonies de vacances pour enfants handicapés en Amérique du Nord.

Le père Fernand Lindsay, C.Q., et le père Rolland Brunelle, C.Q., ont mis sur pied le Camp musical de Lanaudière (rebaptisé Camp musical Père Lindsay) alors qu’ils étaient professeurs au Séminaire de Joliette. Depuis 1967, au-delà de 7 000  musiciens de moins de 17 ans y ont vécu de grands moments. Mme Louise Forand-Samson, O.Q., y a enseigné dès 1969, après avoir été engagée par le père Lindsay, avec qui elle a assuré la codirection artistique du Festival de Lanaudière pendant dix ans (1990-2000).

M. Jean-Eudes Bergeron, C.Q., a cofondé le Camp musical du Lac-Saint-Jean à Métabetchouan, en 1963. Depuis ce jour, plusieurs jeunes sont venus y développer leurs talents musicaux. En plus de la formation musicale, des activités culturelles, sportives et sociales leur sont offertes, afin qu’ils puissent y vivre des vacances inoubliables.

M. Gilles Lefebvre, C.Q., a fondé, en 1951, le Camp musical d’été des JMC (Jeunesses musicales du Canada), qui est devenu le fameux Centre d'arts Orford JMC, en 1967.

Mise en ligne : 11 juillet 2013
Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017