Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Monique Lecours

Chevalière (2000)

Née de parents agriculteurs, à Saint-Antoine-sur-Richelieu, en 1936, Monique Lecours obtient, en 1953, son diplôme d'enseignante de l'École normale des sœurs Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. En 1960, au moment de son mariage avec Claude Bernard, elle a fait un retour définitif à ses sources et elle est devenue avicultrice maraîchère au Mont-Saint-Hilaire. Dès 1965, elle a décidé de vendre, à une clientèle nombreuse et fidèle, les œufs et légumes, et ce, directement à la ferme. Cette mise en marché directement aux consommateurs a assuré la pérennité de l'entreprise en lui permettant de traverser, sans s'endetter, la crise avicole des années 70. En 1980, Monique Lecours est devenue copartenaire, dans une proportion de 50-50, de la ferme Lecours-Bernard inc. Consciente de l'importance d'établir des liens à partir de la terre jusqu'à la table, elle a accueilli, depuis une trentaine d'années, de nombreux jeunes, parfois aussi des citadins adultes, en visite à la ferme. De 1984 à 1985, elle a été chargée du cours Femmes en agriculture, à l'Institut de technologie agricole de Saint-Hyacinthe, et à la formation continue, au cégep de Joliette.

En 1980, elle a été présidente-fondatrice de l'Association des collaboratrices et partenaires en affaires (ACPA), une association de promotion et de reconnaissance économique du travail des collaboratrices dans l'entreprise familiale, qui a fait suite à la recherche de l'Association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS), menée en 1975. Durant plus de neuf ans, elle a été membre de plusieurs comités. Elle a représenté les agricultrices de Saint-Hyacinthe au Comité provisoire provincial des femmes en agriculture, structure qui a donné naissance à la Fédération des agricultrices du Québec.

Elle a milité au sein de l'Union des producteurs agricoles (UPA), a été la première présidente de l'UPA Rouville pendant dix ans, et a été la première agricultrice à siéger à la direction de la Fédération de l'UPA de Saint-Hyacinthe. À ce titre, elle a assuré la présidence des comités suivants : prévention, mise en marché, main-d'œuvre, bien-être des animaux. Elle a aussi représenté les agricultrices au Conseil consultatif canadien de la situation de la femme, en plus de concevoir et de réaliser sept émissions à la télévision communautaire de la Vallée-du-Richelieu, pour montrer comment repérer et acheter des produits agricoles de chez nous.

Au sein de sa communauté, Mme Lecours a assuré diverses fonctions. De 1975 à 1978, elle a été présidente au sein de l'Association des parents des élèves du Collège Saint-Maurice de Saint-Hyacinthe. Elle a été marguillière de la paroisse Mont-Saint-Hilaire, présidente d'honneur de Muséobus pour la Journée de la femme 1999, vice-présidente du Centre local de développement de la Vallée-du-Richelieu, en 1998, membre depuis 1998 et vice-présidente du Comité consultatif sur l'agriculture de Ville de Mont-Saint-Hilaire, membre de la Commission d'appel de la Société du crédit agricole depuis 1990, présidente de l'AFEAS de Sainte-Maria Goretti, à Beloeil, de 1978 à 1980, fondatrice du Comité femmes et développement de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), rédactrice et cosignataire d'une lettre adressée au Mouvement Desjardins dans laquelle était demandé de rendre plus visible, dans la publicité de cette institution, l'apport des femmes, membre du comité du 200e anniversaire de la paroisse de Mont-Saint-Hilaire, en 1995, porte-parole des diocésaines de Saint-Hyacinthe sur la place des femmes dans l'Église lors de l'ordination épiscopale de Mgr François Lapierre, en juin 1998. Enfin, elle a été conférencière au cours de la mission de Socodevi en Bolivie et au Pérou, en 1999.

Parmi les distinctions reçues, mentionnons les titres suivants : agricultrice de l'année, Fédération des agricultrices du Québec, de 1998 à 1999, lauréate régionale 1998, syndicat des agricultrices de Saint-Hyacinthe, ambassadrice de l'UNICEF-Montérégie lors du 50e anniversaire du droit de vote des femmes, en 1990.

Mise à jour

Depuis sa nomination, Monique Lecours a été élue présidente, en 2000, de la fabrique de la paroisse de Saint-Hilaire, héritière de l'église patrimoniale entièrement décorée par Osias Leduc. Elle préside également, depuis 2002, le Comité consultatif sur le périmètre de la montagne, comité voué à la protection du mont Saint-Hilaire en vue d'un développement domiciliaire harmonieux.

Monique Lecours a été intronisée, en 2000, au Temple de la renommée de l'agriculture du Québec. En 2001, elle a été nommée Personnalité de l'année par la Chambre de commerce de la Vallée-du-Richelieu et Avicultrice émérite par la Fédération des producteurs d'œufs de consommation du Québec. En 2005, le Centre de la nature de Mont-Saint-Hilaire lui a remis le prix d'excellence Alice-E-.Johannsen et le Carrefour des aînés du CLSC des Patriotes lui a rendu hommage, en 2006, pour son engagement dans la communauté.

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018