Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Juanita Westmoreland-Traoré

Officière (1991)

Née à Verdun le 10 mars 1942, Madame Westmoreland-Traoré obtint un baccalauréat ès-arts du Collège Marianopolis en 1963, une licence en droit de l'Université de Montréal en 1966 et un doctorat d'État en droit public et sciences administratives de l'Université de Paris.

C'est d'abord dans la pratique privée d'avocat dans l'étude légale Mergler, Melançon, Bless qu'elle commence sa carrière en 1970. Elle y restera jusqu'en 1976. Elle est, au cours de cette période, professeur adjoint à la Faculté de droit de l'Université de Montréal et en juin 1976, elle devient professeur à demi-temps au Département des sciences juridiques de l'Université du Québec à Montréal. La même année, elle met sur pied sa propre étude légale de pratique privée. De 1979 à 1983, elle est membre de l'Office de protection des consommateurs du Québec; elle devient, en 1982, commissaire à temps partiel de la Commission canadienne des droits; conseillère légale au Congrès des Femmes noires du Canada, au Centre communautaire des noirs et à l'Association québécoise des organismes de Coopération internationale.

Co-auteur de La réforme de l'administration locale en Angleterre, le Rapport de la Commission Maud et de Les espaces verts à Montréal, elle a signé plusieurs articles dans la Revue du Barreau et pour les Presses de l'Université de Montréal.

Elle a collaboré au Rapport sur les attentes de la Communauté noire relatives au système d'éducation publique pour le Conseil supérieur de l'éducation du Québec en 1979. Notons qu’en 1983, elle était commentatrice du rapport annuel du Comité d'implantation du plan d'action en faveur des communautés culturelles, Montréal.

En 1985, madame Westmoreland-Traoré devient première présidente du Conseil des communautés culturelles et de l'immigration. Pendant les cinq années de son mandat, elle voit à l'implantation et au rayonnement du Conseil à travers le Québec; sous sa direction, le Conseil participe activement à la formulation de politiques visant le rapprochement des communautés culturelles avec la société majoritaire et l'intégration des immigrants dans la société québécoise et plus particulièrement la majorité francophone.

En 1990, elle est nommée arbitre auprès de la Commission des droits de la personne. Madame Westmoreland-Traoré a fait partie de plusieurs conseils dont la Ligue des droits de l'homme, le Conseil de l'Association canadienne des libertés civiles et l'exécutif de la Fondation canadienne des droits.

Mentionnons qu'elle a été membre du Comité consultatif de l'Ordre national du Québec, en 1984, avant l'élection du premier Conseil de l'Ordre.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018