Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Colette Boky

Chevalière (2006)

Née à Montréal en 1935, Colette Boky obtient un diplôme de maîtrise et le Premier Prix de chant avec grande distinction du Conservatoire de musique du Québec en 1961. Lauréate du Prix d’Europe 1962, elle poursuit sa formation à Paris et mérite le Deuxième Prix au Concours international d’exécution musicale de Genève.

L’entrée de Colette Boky au Metropolitain Opera de New York en 1967 la consacre vedette internationale : elle y tiendra plus de 30 premiers rôles, dont Juliette, Marguerite, Violetta, Gilda et la Reine de la Nuit. Durant ses 40 années de carrière active, elle interprète plus de 70 rôles d’opéra sur des scènes prestigieuses au Canada et à l’étranger : Vienne, Munich, Rome, Londres, Paris, Washington, San Francisco, Chicago, Toronto, Ottawa, Vancouver et partout au Québec. Les grands orchestres lui réservent une place de choix, notamment l’Orchestre symphonique de Montréal avec qui elle donnera plus de 25 concerts, dont la célèbre Huitième Symphonie de Mahler. Elle sera aussi l’invitée de la Philharmonie de Vienne, du Los Angeles Philharmonic, du Philadelphia Orchestra, du Chicago Symphony, de l’Orchestre du Centre national des arts et de l’Orchestre symphonique de Québec, pour n’en nommer que quelques-uns.

À la télévision, Colette Boky sera la vedette de nombreuses productions, notamment à Radio-Canada, à Radio-Québec, à la RAI de Rome et à la BBC de Londres. Son impressionnante discographie lui vaudra plusieurs grands prix du disque.

Colette Boky est professeure de chant classique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 1981, où elle dirige notamment l’Atelier d’opéra de l’UQAM depuis 1998. Elle a également signé une dizaine de mises en scène d’opéra, dont La bohème, La flûte enchantée, Carmen et Le nozze di Figaro. Elle donne aussi des classes de maître et participe à des jurys internationaux.

Sa brillante carrière, sa splendide voix de soprano et sa personnalité attachante ont contribué à faire de Colette Boky une artiste accomplie qui, au passé comme au présent, sait assumer la réussite peu commune qui a toujours caractérisé sa trajectoire professionnelle.

Intronisée au Panthéon canadien de l’art lyrique en 1998, Colette Boky a été nommée officier de l’Ordre du Canada en 2002. Lauréate, entre autres, du prix Denise-Pelletier (Prix du Québec pour les arts d’interprétation) et du prix Calixa-Lavallée Bene Merenti de Patria, elle compte parmi les gloires québécoises de l’art lyrique.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018