Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Monique Vézina

Officière (2007)

Femme politique et gestionnaire dans le secteur de la communication, Monique Vézina est une personne de conviction et d’engagement qui a toujours recherché une plus grande justice sociale. Son action s’est étendue aux domaines communautaire, coopératif et politique. Elle a grandement contribué à l’avancement des femmes et à leur participation à la vie publique.

Monique Vézina est née à Rimouski, en 1935. Mère de quatre enfants, elle s’est d’abord consacrée à leur éducation, ainsi qu’à la promotion des femmes et de la famille dans des organismes de sa région natale, le Bas-Saint-Laurent. Par la suite, elle a été présidente du Mouvement des dames Hélène-de-Champlain, de la Confédération des organismes familiaux du Québec et de l'Union régionale des caisses populaires du Bas-Saint-Laurent. Elle a aussi été membre du conseil d’administration de la Confédération des caisses populaires et d'économie Desjardins, vice-présidente de la Régie de l'assurance automobile du Québec et membre du Conseil supérieur de l’éducation.

Députée de la circonscription de Rimouski-Témiscouata à la Chambre des communes de 1984 à 1993, sous la bannière du Parti progressiste-conservateur, Monique Vézina a dirigé plusieurs ministères : Relations extérieures et Développement international, Approvisionnements et Services, Transports, Emploi et Immigration et Troisième Âge. Responsable de la francophonie, elle a assuré le travail de liaison qui a mené à la tenue des sommets de Paris et de Québec.

En tant que personnalité politique, elle a pris part aux projets qui ont marqué le développement socioéconomique de l’est du Québec. Elle a ainsi présidé le caucus des députés de cette région et maintenu le lien avec le Cabinet et l’administration fédérale.

Monique Vézina a présidé la Commission des aîné(e)s, la Commission nationale sur l'avenir du Québec et le Mouvement national des Québécoises et Québécois, pour lequel elle a coordonné à quatre reprises la fête nationale sur l'ensemble du territoire québécois, ainsi que la Conférence des peuples de langue française et le bureau québécois de l'Année internationale des personnes âgées.

Commandeur de l’Ordre de la Pléiade depuis 1986, elle a été nommée membre de l’Ordre du mérite coopératif en 1996. La même année, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal lui décernait le prix du Grand Patriote.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018