Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Lise Bacon

Grande officière (2004)

Le sénateur Lise Bacon s’est très tôt passionnée pour la vie politique. Elle a milité pour le Parti libéral du Québec, et plus particulièrement au sein de ses associations féminines. Présidente du Parti libéral du Québec de 1970 à 1973, elle est alors la première femme élue présidente d’un parti politique au Canada. Deuxième femme élue au Parlement de Québec, responsable tour à tour de plusieurs ministères, elle est la première à avoir assumé la fonction de vice-première ministre. À l’occasion de ses nombreuses missions à l’étranger, à titre de représentante du gouvernement du Québec ou du Sénat du Canada, elle a toujours su défendre avec talent les grands dossiers québécois et canadiens.

Lise Bacon est née à Valleyfield, en 1934. Elle a étudié au Collège Marie-de-l’Incarnation et à l’Académie Saint-Louis-de-Gonzague, à Trois-Rivières, ainsi qu’à l’Institut Albert-Thomas de Chicoutimi. De 1951 à 1971, elle occupe le poste de gérante de service à La Prudentielle d’Amérique.

Après avoir été élue députée de la circonscription de Bourassa en 1973, madame Bacon se voit successivement confier le ministère d’État aux Affaires sociales, le ministère des Consommateurs, Coopératives et Institutions financières et le ministère de l’Immigration. En 1976, elle est nommée juge à la Cour de la citoyenneté canadienne. En 1979, elle est vice-présidente de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP) pour la province de Québec. Elle revient à la politique en 1981 à titre de députée de Chomedey. De 1985 à 1994, elle est ministre des Affaires culturelles, ministre responsable de l’application de la Charte de la langue française, ministre de l’Environnement, ministre de l’Énergie et des Ressources et ministre responsable du Développement régional. Elle sera également vice-première ministre de 1985 à 1994.

On doit à Lise Bacon la loi sur le statut professionnel des artistes, de même que l’entente Valenti-Bacon exigeant une version française de chaque film américain distribué chez nous. À titre de ministre de l’Environnement, elle a contribué à conclure avec le gouvernement du Canada une entente majeure sur l’harmonisation des activités gouvernementales relatives au fleuve Saint-Laurent.

En 1994, madame Bacon est nommée au Sénat où elle devient membre de différents comités sénatoriaux. De 1996 à 2002, elle préside le Comité sénatorial des transports et des communications et, depuis octobre 2002, elle est présidente du Comité sénatorial permanent de la régie interne, des budgets et de l’administration. Depuis 2002, madame Bacon est vice-présidente élue du caucus libéral du Québec. En 2001, elle a été élue présidente de l’Association interparlementaire Canada-France. Elle a également représenté le Sénat en Europe, en Afrique et en Australie.

Outre sa carrière publique, Lise Bacon a présidé le conseil d’administration du théâtre Espace Go et elle a été membre des conseils d’administration du Théâtre du Rideau Vert, d’OXFAM-Québec, de l’Institut du cancer de Montréal et du conseil des conseillères du Collège Marie-de-l’Incarnation de Trois-Rivières.

Le sénateur Lise Bacon est officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur de France (2003), commandeur de l’Ordre du mérite belgo-hispanique, dame de commanderie de l’Ordre de Saint-Hubert et dame de commanderie de mérite de l’Ordre souverain militaire de Saint-Jean de Jérusalem « Chevaliers de Malte ». Elle a aussi reçu la distinction Leaders of Various Fields du Secrétariat d’État américain.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018