Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Élise Paré-Tousignant

Officière (2006)

Élise Paré-Tousignant a grandement contribué à l’essor de la musique au sein de la société québécoise en tant que professeure, administratrice de l’Université Laval, directrice artistique du Domaine Forget et personne engagée au sein de divers organismes musicaux.

Élise Paré-Tousignant est née à Deschambault, en 1937. Elle est titulaire d’un baccalauréat et d’une licence en musique de l’Université Laval. Parallèlement à ses études universitaires, elle obtient une première médaille de solfège au Conservatoire de musique de Québec et un diplôme de quatrième degré de pédagogie musicale de l’Institut Ward de Paris.

Élise Paré-Tousignant est une pionnière de l’enseignement de la musique au secondaire. C’est à elle et à l’organiste Antoine Bouchard que la Faculté des arts de l’Université Laval demande de mettre sur pied le programme d’arts rythmiques pour ses collèges classiques. Par la suite, l’École de musique l’engage pour participer à la formation des maîtres, dans le contexte de son nouveau baccalauréat en éducation musicale, et comme professeure de formation auditive. Au sein de l’Université, elle occupera également diverses fonctions, notamment celles de doyenne de la Faculté des arts, de vice-rectrice aux ressources humaines et de présidente de la Commission des affaires étudiantes.

De 1993 à 2001, Élise Paré-Tousignant assume la direction artistique du Domaine Forget. Durant ces années, on y construit la salle Françoys-Bernier, l’une des meilleures salles de concert du Canada. Le Domaine Forget est devenu le premier Centre culturel de rencontre reconnu par le gouvernement français à l’extérieur de l’Europe.

Membre de nombreuses commissions et associations, Élise Paré-Tousignant participe en outre aux travaux du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, de même qu’aux États généraux sur l’éducation. Elle a également siégé aux conseils d’administration des Violons du Roy, de l’Orchestre symphonique de Québec, de la Fondation du Trident et de la Fondation Claude-Lavoie. Depuis sa retraite de l’Université Laval en 1997, elle vit à Deschambault, où elle continue à être active dans le domaine culturel. Elle vient de terminer un mandat à la présidence du Conseil québécois de la musique et préside la Société du Palais Montcalm, partenaire de la Ville de Québec pour l’établissement de la Maison de la musique.

Élise Paré-Tousignant est chevalier de l’Ordre des Palmes académiques (2003). Lauréate de la catégorie Arts et culture lors du Gala-bénéfice Femmes de mérite (2006), elle a également reçu le Prix de la Fondation de l’Orchestre symphonique de Québec (2005), le prix Keith Kelly pour le leadership culturel de la Conférence canadienne des arts (2001), la médaille Gloire de l’Escolle de l’Association des diplômés de l’Université Laval (1998) et l’hommage Expressions plurielles décerné par le Musée de la civilisation, le Musée du Québec et la Société du Grand Théâtre de Québec (1990).

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018