Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Élise Paré-Tousignant (1937 – 2018)

Officière (2006)

Élise Paré-Tousignant favorisait, à divers titres, l’essor de la musique dans la province. Très active personnellement sur Québec, elle avait dirigé le Chœur de l’Université Laval et fait partie du conseil d’administration de plusieurs organismes à vocation musicale, notamment la Fondation Claude-Lavoie, l’Orchestre symphonique de Québec, la Société du palais Montcalm et les Violons du Roy.

Mme Paré-Tousignant naquit à Deschambault en 1937. Elle était titulaire d’une licence en musique de l’Université Laval ainsi que d’un diplôme de quatrième degré de pédagogie musicale de l’Institut Ward de Paris.

En 1959, l’année suivant ses études universitaires, elle fit ses débuts dans l’enseignement musical au sein d’une commission scolaire. Dès 1961, elle participa au nouveau programme de formation des maîtres de l’école de musique de l’Université Laval, laquelle venait de mettre en place le baccalauréat en éducation musicale. C’était alors le point de départ de sa carrière universitaire, qui allait s’échelonner sur plus de trente-cinq ans. À l’Université Laval, en plus d’être professeure spécialisée en solfège, discipline qu’elle préférait intégrer sous le vocable « formation auditive », elle fut vice-doyenne, puis doyenne de la Faculté des arts et, en 1987, la première femme à décrocher un vice-rectorat, soit celui des ressources humaines. Au moment de prendre sa retraite, en 1997, elle présidait la Commission des affaires étudiantes.

De 1993 à 2001, elle fut directrice du Domaine Forget de Saint-Irénée. Durant ces années, on y a construit l’une des meilleures salles de concert au Canada.

En 1994, Mme Paré-Tousignant figurait parmi les premières personnes nommées au conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec, où elle n’allait pas tarder à être vice-présidente du comité de direction.

De 2004 à 2008, elle fut à la tête du conseil d’administration de la Société du palais Montcalm. Elle fut donc amenée à participer à l’inauguration de la salle de concert rénovée.

En 2011, le Conseil québécois de la musique, dont elle avait d’ailleurs été la présidente, de 2001 à 2005, lui rendait hommage pour l’ensemble de son parcours.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018