Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Dan S. Hanganu (1939 – 2017)

Officier (2005)

Dan S. Hanganu (Daniel Sergiu Hanganu, de son nom officiel) a laissé, un peu partout au Québec, un héritage riche de ses réalisations architecturales phares venant s’inscrire de manière harmonieuse et ingénieuse dans leur milieu. On lui doit, par l’intermédiaire de son entreprise, toujours sous sa direction en 2017, des ensembles d’habitation de tailles et de complexités variées, des immeubles de bureaux et commerciaux, des bibliothèques, des salles de spectacle, des halls d’exposition et bien d’autres œuvres construites au diapason de l’humain, du tissu bâti et du cadre paysager. Maintes fois distingué pour son travail, cet architecte reconnu internationalement reçut notamment la Médaille d’or de l’Institut royal d’architecture du Canada, en 2008, et la Médaille du mérite de l’Ordre des architectes du Québec en 2009.

M. Hanganu naquit à Iasi, en Roumanie, en 1939. Diplômé d’architecture de l’Université de Bucarest en 1961, il connut ses premières expériences professionnelles dans son pays d’origine, touchant, en chantier, à presque tous les corps de métier du bâtiment. Il émigra au Canada en 1970 et travailla essentiellement à titre de chargé d’étude jusqu’en 1978. Après quoi, il ouvrit son propre atelier d’architecture dans la métropole québécoise.

Ses premières réalisations, des immeubles d’habitation édifiés dans l’agglomération montréalaise (tout particulièrement à l’île des Sœurs), ont remporté des prix d’excellence. À partir de la fin des années 1980, M. Hanganu dessina, au sein de son entreprise, seule ou en consortium, des bâtiments de différentes vocations (mixte, commerciale, culturelle, touristique, universitaire…). Par exemple, pour ce qui est de Montréal : le musée Pointe-à-Callière (1990-1992), le centre de design de l’UQAM (1992-1996), le nouvel immeuble de HEC Montréal (1992-1996) et le siège social du Cirque du Soleil (1997). L’architecte apposa aussi distinctement sa signature lors de la réfection de l’église abbatiale de Saint-Benoît-du-Lac (1989-1994), de la rénovation du théâtre du Nouveau Monde (1994-1997) et du réaménagement de L’Anglicane de Lévis (1999-2003).

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017