Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Billy Diamond (1949 – 2010)

Chevalier (1987)

Né à Rupert House (Waskaganish) le 17 mai 1949. Homme politique, éducateur et homme d'affaires, Billy Diamond est devenu, depuis plus de quinze ans, l'une des figures dominantes de la politique autochtone au Canada et au Québec. Billy Diamond a grandi au sein de sa communauté et fait ses études dans des pensionnats de Sault-Sainte-Marie. Après avoir été administrateur de bande pendant les années 1960, il fut Chef de bande de 1970 à 1976.

Membre fondateur du Grand Conseil des Cris du Québec, il en a été le Grand Chef entre 1974 et 1984. L'un des promoteurs de la Convention de la Baie James et du Nord québécois, Billy Diamond en fut l'un des signataires, à titre de représentant des Cris du Nord québécois. De 1976 jusqu’en 1984, il a exercé les fonctions de président de l'Administration régionale crie, entité administrative chargée de représenter les communautés cries et de leur dispenser des services.

En tant que représentant des Cris du Québec et de l'Assemblée des Premières nations, Billy Diamond a participé aux conférences constitutionnelles de 1982 et 1983, à la suite desquelles la Constitution du Canada a subi d'importantes modifications au chapitre des droits des autochtones.

Président de la Commission scolaire crie depuis 1976, Billy Diamond a aussi été associé de près à bon nombre d'entreprises et de services locaux et régionaux, ayant occupé le poste de président d'Air Creebec Inc., compagnie d'aviation régionale en activité dans le Nord québécois, et celui de vice-président de Cree Co. et de la Société de construction crie (Québec) Limitée, entités commerciales d'envergure au Québec.

Billy Diamond exerce actuellement les fonctions de président de la Société crie de logement, association sans but lucratif qui, au cours des sept dernières années, a réalisé la construction de plus de cinq cents habitations dans les localités cries de la Baie James, ainsi que d'importantes infrastructures communautaires.

En octobre 1986, Billy Diamond se voyait conférer par les Cris du Québec un mandat spécial, celui de prendre toutes les mesures qui s'imposent pour protéger les droits et les principes des Cris, tels qu'ils sont définis dans la Convention de la Baie James et du Nord québécois et dans la Loi sur les Cris et les Naskapis du Québec.

Billy Diamond habite au sein de sa communauté, à Waskaganish.

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018