Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Mona Nemer

Chevalière (2010)

Vice-rectrice à la recherche et professeure-chercheuse à l'Université d'Ottawa, Mona Nemer se spécialise dans la compréhension des mécanismes moléculaires qui régissent l'expression génétique des cellules du cœur. Elle jouit d'une réputation internationale tant par l'ampleur de ses réalisations scientifiques que par l'originalité de ses travaux de recherche. Chimie, biologie cellulaire et moléculaire, pathophysiologie et études cliniques sont les domaines dans lesquels elle a œuvré sa carrière durant.

Mme Nemer est née à Beyrouth, en 1957. Elle est titulaire d'un doctorat en chimie bio-organique à l'Université McGill et elle a poursuivi des études postdoctorales en biologie moléculaire de l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM). Avant son arrivée à l'Université d'Ottawa, en 2006, elle était professeure de pharmacologie à l'Université de Montréal, directrice de l'unité de recherche en cardiologie moléculaire de l'IRCM et titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la différenciation des cellules cardiovasculaires.

Depuis plus de vingt-cinq ans, les recherches fondamentales et souvent interdisciplinaires de Mme Nemer aident à mieux faire comprendre le développement et le fonctionnement du cœur ainsi qu'à faciliter le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies cardiaques. Son parcours de chercheuse est ponctué de percées majeures. Avec son équipe, elle a été la première à mettre au point la synthèse chimique de l'ADN, avancée technique qui a littéralement révolutionné les sciences biologiques.

À l'Université d'Ottawa, Mme Nemer s'est distinguée par son souci du dialogue et la collaboration qu'elle a entretenue avec les pays de la Francophonie, notamment la France et le Liban, pour y appuyer la recherche et l'enseignement supérieur. Elle est vice-présidente du comité de direction de l'Académie des sciences du Liban, dont elle est l'un des membres fondateurs. Elle a joué un rôle central dans l'organisation du congrès annuel de l'ACFAS qui s'est tenu sur le thème « La science en français, une affaire capitale », à l'Université d'Ottawa, en mai 2009.

Outre le fait qu'elle est reconnue pour son mentorat auprès des jeunes scientifiques, Mme Nemer milite pour la place des femmes dans l'ensemble des domaines scientifiques et technologiques.

Maintes fois distinguée et décorée, Mona Nemer est chevalier de l'ordre national du Mérite de la République française, et l'ACFAS lui a décerné le prix Léo-Pariseau en 2003.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018