Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Michèle Viau-Chagnon

Chevalière (2009)

Michèle Viau-Chagnon a créé en 1999 Le Phare, Enfants et Familles, un organisme qui a pignon sur rue à Montréal et qui offre gratuitement aide et soutien aux parents d'enfants québécois atteints d'une maladie dégénérative et terminale.

Mme Viau-Chagnon est née à Montréal, en 1947. Elle est titulaire d'un baccalauréat en éducation de l'Université de Montréal (1983), d'un diplôme de deuxième cycle en études interdisciplinaires sur la mort de l'UQAM (1986) et d'une maîtrise en andragogie de l'Université de Montréal (1993).

Elle a fondé avec Nicole Marcil-Gratton la première maison de soins palliatifs pédiatriques au Québec : la Maison André-Gratton. Inaugurée en 2007, cette maison est à la fois un centre de soins pour les enfants en fin de vie et un lieu d'accueil pour leur famille en quête d'un peu de répit.

La naissance de la Maison André-Gratton est l'aboutissement de plusieurs initiatives porteuses qui ont marqué le parcours professionnel hospitalier de Mmme Viau-Chagnon. À l'Hôpital de Montréal pour enfants, elle a participé, avec une équipe multidisciplinaire, à la mise sur pied du programme de soins palliatifs dont elle est devenue la coordonnatrice. Toujours à l'Hôpital de Montréal pour enfants, elle a instauré un programme novateur de suivi du deuil pour les familles, aussi bien les parents que la fratrie, touchées par la perte d'un enfant. Encore au même hôpital, elle a élaboré à l'intention du personnel soignant des formations portant, d'une part, sur l'accompagnement des enfants en phase terminale et, d'autre part, sur la gestion du deuil. Par la suite, elle a créé l'organisme Le Phare, Enfants et Familles, qu'elle dirige depuis 2003 et dont elle a affermi les assises, pour ensuite construire la Maison André-Gratton.

Ces diverses initiatives ont permis de sensibiliser tout un chacun aux soins palliatifs ainsi qu'aux besoins des enfants malades et des familles endeuillées. Les nombreuses communications données par Michèle Viau-Chagnon ont eu, à elles seules, des répercussions notables sur la collectivité tout entière. Et si on y ajoute les maillages et réseautages que celle-ci a établis, sa démarche personnelle se mue en un véritable engagement social.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018