Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Céline Galipeau

Officière (2009)

Céline Galipeau a marqué le Québec par les nombreux reportages qu'elle a réalisés dans les zones de conflit et sur le théâtre de grands événements nationaux et internationaux. Sa vision humaniste et sa constante préoccupation du sort des populations, particulièrement celui réservé aux femmes de nombreux pays, ont permis aux téléspectateurs de mieux comprendre les grands enjeux de la planète. Depuis son retour au pays, la journaliste, passée chef d'antenne, a voulu se rapprocher des gens et de leurs préoccupations quotidiennes, notamment en donnant des conférences un peu partout au Québec ainsi que dans le reste du pays.

Mme Galipeau est née à Longueuil, en 1957, de l'union d'un journaliste québécois et d'une infirmière vietnamienne. Diplômée en sciences politiques et en sociologie de l'Université McGill, elle a fait des études sur le Moyen-Orient à l'Université de Bir Zeit, en Cisjordanie, ainsi qu'en littérature anglaise à l'Université d'Amman, en Jordanie.

En 1984, elle entame sa carrière à Radio-Canada comme reporter à la station régionale de Toronto. Journaliste au Montréal ce soir, puis animatrice du bulletin du midi, elle devient correspondante nationale à Toronto, avant d'être nommée à Londres, Moscou, Paris et Pékin. Pendant les années 1990, elle couvre notamment le conflit du Golfe, la guerre civile algérienne, la guerre de Tchétchénie et celle du Kosovo. De 2003 à 2008, elle est chef d'antenne du Téléjournal de fins de semaines. En janvier 2009, elle succède à Bernard Derome comme chef d'antenne et présentatrice du Téléjournal.

Au cours des dernières années, Mme Galipeau s'est particulièrement illustrée par ses reportages portant sur la condition féminine, dont certains sujets difficiles comme les Chinoises aux pieds de lotus, les Afghanes brûlées vives ou les Veuves blanches de l'Inde. L'image de la journaliste vêtue d'un voile et d'un gilet pare-balles aura frappé l'imagination.

Récompensée pour son travail de journaliste par de nombreux prix (Gémeau, Amnistie internationale, Raymond-Charette, Claire-L'Heureux-Dubé), Céline Galipeau a reçu deux nominations au Gala Artis 2009 pour l'animation d'un bulletin de nouvelles et comme personnalité féminine de l'année.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018