Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Lucia Kowaluk (1934 – 2019)

Chevalière (2014)

Dans la métropole québécoise, Lucia Kowaluk a cherché à préserver le patrimoine bâti, s’est occupée de la mise sur pied de coopératives d’habitation et a impulsé des initiatives à destination des personnes itinérantes. Chambreclerc, la Coopérative d’habitation Milton Parc, la Société d’aménagement du parc des Iles-de-la-Paix, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, Héritage Montréal et Sauvons Montréal sont tous des organismes qu’elle a contribué à fonder et à faire évoluer.

Mme Kowaluk naquit à Albany (New York) en 1934. Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts, à l’Université de l’Illinois, elle réussit une maîtrise en travail social à l’Université McGill.

Militante pour la paix, elle aida à mettre sur pied, en 1961, le journal Our Generation Against Nuclear War, qui allait être réalisé par l’entremise de la section montréalaise de la Combined Universities Campaign for Nuclear Disarmament.

De 1963 à 1966, elle était conseillère familiale à la Family Service Association, une association qui fournissait alors de multiples prestations sociales sur l’île de Montréal. De 1967 à 1970, elle tenait la fonction de directrice de programme l’University Settlement de Montréal, où elle a été à l’origine de grandes réalisations pragmatiques au sein de cette entité mixte universitaire venant en aide aux moins bien nantis.

Dans la décennie suivante, elle a été formatrice en organisation communautaire (c’est-à-dire en action sociale et en développement social local) à la School of Social Work de l’Université McGill. Elle a aussi été directrice du centre de jour Saint-James pour sans-abris. En outre, elle était, de 1987 à 1990, présidente fondatrice de Chambreclerc, un organisme d’habitation offrant, au centre-ville de Montréal, du soutien psychosocial aux personnes en difficulté.

Au cours des années 1990, elle a participé de près à la mise en chantier de l’organisme La rue des femmes. Elle a également été organisatrice pour le Fonds foncier communautaire Benny Farm.

Ultérieurement, Mme Kowaluk a joué un rôle actif au sein du comité de citoyennes et citoyens du quartier montréalais de Milton-Parc. Elle a présidé ce comité à partir de 2008, après y avoir longtemps œuvré. Toutefois, c’est très tôt qu’elle a favorisé, dans Milton-Parc, la naissance et la consolidation de coopératives d’habitation destinées à loger des personnes à revenus faibles ou modérés.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019