Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Madeleine Arbour

Chevalière (1999)

Pionnière des arts visuels, du design d'intérieur et de la communication, signataire du Refus global, Madeleine Arbour est la première femme à avoir présidé le Conseil des arts de la communauté urbaine de Montréal. Son bureau dans le Vieux-Montréal est, depuis 1965, à l'avant-garde du design d'intérieur. Ses réalisations sont nombreuses : le réaménagement des voitures des services transcontinentaux de Via Rail Canada ainsi que des salons Panomara des gares de Montréal, d'Ottawa et de Toronto; la décoration et l'aménagement de la flotte d'Air Canada comprenant les Boeing et Airbus, ainsi que le bureau du président; les aires publiques de la résidence du gouverneur général du Canada et la salle Saint-Laurent de la Citadelle de Québec; l'aménagement des bureaux de la Direction des affaires publiques de la Brasserie Molson du Québec; l'atelier du peintre Jean-Paul Riopelle et le bureau du président de Radio-Canada à Ottawa.

Mme Arbour a conçu des décors et des costumes pour le Théâtre du Rideau Vert et la Compagnie Jean-Duceppe. Dans le même ordre d'idées, elle a fait plusieurs apparitions à la télévision, soit dans un message publicitaire pour Loto-Québec et dans des chroniques de décoration hebdomadaires à Radio-Québec, au réseau TVA et à Radio-Canada (Femmes d'aujourd'hui, Bonjour Madame, À cœur ouvert, La boîte à surprises, etc.).

Elle a également été professeure, de 1962 à 1982, à l'Institut des arts appliqués de Montréal et, par la suite, au Collège du Vieux-Montréal (titulaire de la section Esthétique de présentation).

Nommée femme de l'année dans le cadre du Salon de la Femme (pour son accomplissement exceptionnel), Mme Arbour est membre de l'Ordre du Canada, et le Conseil national du design du Canada a souligné le caractère exceptionnel de sa contribution à l'essor du design d'intérieur au Canada.

Son engagement est à souligner, dans plusieurs organismes, notamment en tant que membre du conseil d'administration de l'Office de la protection du consommateur du Québec, des Ballets-Jazz de Montréal, du comité d'acquisition en art contemporain du Musée du Québec et au titre de présidente du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal.

Elle est également membre de différentes associations professionnelles telles que la Société des designers d'intérieur du Québec, les Designers d'intérieur du Canada (DIC) et l'Union des artistes.

Par son travail, Madeleine Arbour a su communiquer à toute une génération le goût de l'esthétique et rendre accessible et populaire le design tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Mise à jour

Depuis sa nomination, le Musée national des beaux-arts du Québec a consacré une exposition à l'œuvre de Madeleine Arbour en 2000. Sa sculpture intitulée À voleur volé est maintenant exposée au Musée des maîtres et artisans du Québec. L'artiste a contribué bénévolement à l'aménagement du Pavillon des bâtisseurs, un centre d'hébergement pour personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, ainsi qu'à celui de la Maison des enfants de l'île de Montréal.

En 2000, Madeleine Arbour a été choisie par le journal Les Affaires parmi « les créateurs qui par leurs œuvres ont marqué et marquent encore le Québec ». Elle a été nommée à l'Académie royale des arts du Canada en 2001 et le prix Sam-Lapointe, de l'Institut de design Montréal, lui a été décerné pour l'ensemble de son œuvre (2002).

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018