Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Françoise Faucher

Officière (1997)

Née à Montmonrency (France) en 1929, arrivée à Montréal en 1951, Françoise Faucher amorce dès la même année une carrière où elle tiendra, en 46 ans, au-delà de 150 rôles tant à la radio, à la télévision qu'au théâtre. Dans cette liste impressionnante par la qualité et la diversité du répertoire (où les oeuvres de nos auteurs ont leur place), il faut mentionner le rôle de Marthe dans L'Échange de Paul Claudel au Théâtre du Nouveau Monde (TNM). L'Amante anglaise de M. Duras, Oh! les beaux jours de S. Bechett, Sarah ou le Cri de la langouste de John Murrell au Café de la Place, Prospero dans La tempête de W. Shakespeare au Théâtre Go, La Célestine de Fernando de Rojas à l'Espace libre, Mary Tyrone dans Le long voyage dans la nuit de E. O'Neill à la Compagnie Duceppe.

Dans les autres domaines d'activités professionnelles où Françoise Faucher apporte les mêmes qualités de rigueur et d'enthousiasme (lectrice, animatrice, recherchiste, journaliste, voire auteure), nous retiendrons : à Radio-Canada, de 1958 à 1963, Psychologie de la vie quotidienne avec Théo Chentrier; à CKAC de 1966 à 1969, Féminin Singulier. De 1966 à 1979, à la télévision de Radio-Canada, dans Femme d'aujourd'hui, les rencontres de la journaliste nous ont valu des entretiens mémorables. Ajoutons qu'elle a été professeur au Conservatoire d'art dramatique de Montréal et au cégep Lionel-Groulx. Enfin, depuis une dizaine d'années, la comédienne a ajouté une corde à son arc en signant plusieurs mises en scène. Le succès d'Elvire Jouvet 1940 au Théâtre de Quat' Sous en septembre 1988 l'a incitée à poursuivre avec Le jeu de l'amour et du hasard à la Nouvelle Compagnie Théâtrale (NCT), Émilie ne sera plus jamais cueillie par l'anémone à l'Espace Go, Dialogues des Carmélites au Théâtre du Trident de Québec, où elle y présente aussi Andromaque de Jean Racine en janvier 1998.

Mentionnons qu'elle a été nommée " Personnalité marquante de la télévision " en 1957, qu'elle a reçu le trophée Frigon en 1953, le prix Théâtre des Annuelles en 1978, le prix spécial du Jury du Salon de la Femme en 1989, le prix de la meilleure interprétation féminine de l'Association des critiques de théâtre pour Les paravents de Jean Genet au TNM et celui de la meilleure production pour Elvire Jouvet 1940 en 1988-1989.

Elle a été faite Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres de la République française en 1977 et Officier de l'Ordre du Canada en 1982.

Visionnez la remise de l'insigne.
Quicktime (2,2 Mo)
Windows Media Player (2 Mo)

Mise à jour

Depuis sa nomination, Françoise Faucher a signé la mise en scène des œuvres suivantes : Soudain l'été dernier, de T. WILLIAMS, au Théâtre du Trident; Le visiteur, de E.E. Schmidt, au Théâtre du Bic; Pygmalion, de B. Shaw, au Rideau Vert; Un mari idéal, d'O. Wilde; La Ménagerie de verre, de T. Williams, à la Compagnie Jean-Duceppe.

Elle a fait les lectures de Bérénice et de textes de M. Yourcenar, F. Sagan, A.M. Alonzo et M. Duras, au Festival de Trois de Laval.

En 2006, elle a joué Witt au Théâtre de Quat'Sous, Blue Heart à l'Espace Go, et dans le téléroman Les Poupées Russes à la télévision de TVA.

(Mis à jour en mai 2007)

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018