Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Richard Verreau (1926 – 2005)

Officier (2000)

Né à Château-Richer en 1926, Richard Verreau fait son entrée à l'École de musique de l'Université Laval en 1945. Boursier du Gouvernement du Québec, il se rend à Paris en 1949 où il est guidé par le ténor québécois Raoul Jobin. C'est en France, à l'Opéra de Lyon plus précisément, que Richard Verreau fera ses débuts à la scène lyrique. Après avoir étudié en Italie, avec Beniamino Gigli, auquel on comparera souvent sa voix, il obtient de retentissants succès qui lui valent rapidement un renom à l'échelle internationale. On l'entend lors des nombreuses prestations avec les orchestres symphoniques de Québec et de Montréal jusqu'en 1956, année au cours de laquelle il est engagé comme premier ténor du New York City Opera. En 1957, il fait ses débuts avec le Royal Opera House de Covent Garden, à Londres.

Au Québec, Richard Verreau a été l'un des ténors les plus en vue, participant, sous l'égide de la Société Radio-Canada, radio et télévision, à des concerts et opéras tels que Faust, La Bohème et Madame Butterfly. Le grand public a pu l'entendre également dans de nombreux concerts donnés au Chalet du Mont-Royal, de même qu'au Forum de Montréal dans les concerts du Montréal Star.

À Paris, Richard Verreau a chanté La Damnation de Faust sous la direction d'Igor Markevitch. Par la suite, celui-ci l'invite à se produire avec l'Orchestre des Concerts Lamoureux. Puis, à la demande d'Eugène Ormandy, directeur de l'Orchestre symphonique de Philadelphie, il chante le Requiem de Verdi dans cette ville, puis il reprend la même œuvre, en 1958, au Hollywood Bowl en Californie. D'autres chefs d'orchestre très réputés tels que Wilfrid Pelletier, Joseph Krips et Zubin Mehta ont fait appel à ses services. Charles Munch l'a dirigé dans La Damnation de Fausts d'Hector Berlioz, avec la Philharmonique de New York au Lincoln Center. En 1959, l'œuvre fut gravée sur disque, pour Deutsche Grammophon, et, en 1961, elle reçut le Grand Prix du disque de France.

Dans les années qui ont suivi, M. Verreau a participé aux productions de l'Opéra de Québec, de l'Opéra Guild de Montréal, de l'Opéra de Montréal, du Canadian Opera Company de Toronto, ainsi qu'aux festivals de Vancouver et de Spoleto. En 1963, il a fait trois tournées en URSS où, entre autres, il a chanté dans Faust, La Bohème et Rigoletto. Richard Verreau a été acclamé également au Metropolitan Opera de New York et dans les principales villes des États-Unis.

Plus récemment, en 1991, il a été honoré par la Chambre de commerce de Québec qui lui décernait le titre de Grand Québécois. Il a été intronisé au Panthéon canadien de l'art lyrique en 1996 et, au mois d'octobre 1998, il a été nommé officier de l'Ordre du Canada. Une bourse Richard-Verreau a été créée lors d'un concert en son hommage en 1999.

Vidéo

Recherche dans le site