Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Louis-Gilles Durand

Officier (2006)

Spécialisé en génie biomédical et IEEE fellow depuis 2009, Louis-Gilles Durand est reconnu mondialement pour son expertise dans la création d’instruments et de méthodes non effractives permettant d’évaluer les désordres cardiovasculaires et respiratoires

M. Durand est né à Saint-Jean-de-Matha, en 1949. Il est titulaire d’un baccalauréat en génie électrique de l’École polytechnique de Montréal (1975) ainsi que d’une maîtrise (1979) et d’un doctorat (1983) en génie biomédical de l’Université de Montréal.

En 1975, il est chargé de créer un laboratoire d’électronique médicale à l’IRCM (Institut de recherches cliniques de Montréal); ce laboratoire deviendra, quelques années plus tard, l’Unité de recherche en génie biomédical, dont les activités se poursuivront jusqu’à sa fermeture, à la fin de 2010. En 1983, il se joint, en qualité de chercheur, au Département de médecine et à l’Institut de génie biomédical de l’Université de Montréal. Par la suite, soit en 1989, il devient professeur associé à l’École polytechnique, puis à l’Université McGill en 1992 et à l’Université Laval en 1998. De 2004 à 2006, il est président et directeur scientifique intérimaire de l’IRCM. À partir de 2011, il est concurremment directeur exécutif, Administration et Services à la recherche, à l’IRCM, chercheur titulaire au Département de médecine de l’Université de Montréal et membre de l’Institut de génie biomédical.

Plusieurs avancées de M. Durand et de son équipe de recherche vont conduire à des brevets et à des transferts technologiques, notamment pour la stéthoscopie, le mesurage du volume respiratoire, le contrôle non effractif de la pression artérielle pulmonaire et l’imagerie radiologique des artères. Dans la seconde moitié de la décennie 2000, les travaux de M. Durand visent, d’une part, à développer de nouvelles approches non effractives basées sur l’échographie Doppler pour l’évaluation fonctionnelle de la valvule aortique et, d’autre part, à étudier l’impact de la sténose de la valvule aortique et de l’hypertension artérielle systémique sur le flot coronarien et la fonction ventriculaire gauche.

Vidéo

Recherche dans le site