Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Claude Castonguay (1929 – 2020)

Grand officier (2014)

Officier (1991)

Claude Castonguay a été un grand artisan de la Révolution tranquille et un incontournable bâtisseur du Québec. Dans la décennie 2010, loin d’être freiné par son âge, cet ex-sénateur a joué un rôle important dans divers dossiers politiques et économiques de la province. Il a été surnommé « le père de l’assurance maladie » et il a donné son nom à l’expression castonguette, jadis populaire. Resté toujours soucieux du système sociosanitaire québécois, il a publié le livre Santé : l’heure des choix en 2012.

M. Castonguay naquit à Québec en 1929. Il a fréquenté l’Académie de Québec, de 1944 à 1948, et l’Université Laval, de 1948 à 1950, puis il est allé se perfectionner en actuariat à l’Université du Manitoba. Il fut fait fellow par l’Institut canadien des actuaires en 1958.

Il a enseigné, pendant quelques années, avant de se consacrer entièrement à sa profession d’actuaire dans le privé.

En 1963, le premier ministre Jean Lesage retint ses services pour qu’il puisse jeter les bases du Régime des rentes du Québec. M. Castonguay a conçu un régime (adopté en 1964) qu’il avait assorti d’un outil singulier : un fonds destiné à recevoir les cotisations et géré par la Caisse de dépôt et placement du Québec. C’est d’ailleurs lui qui a fondé ce puissant instrument de développement économique, qui a vu le jour en 1965 et dont il a fait partie du conseil d’administration de 1973 à 1978.

En 1966, sous le gouvernement de Daniel Johnson, il fut chargé de présider une commission royale qui avait pour mandat d’introduire un régime d’assurance maladie, une réforme globale des services sociosanitaires et un code des professions. Son passage à la politique québécoise, en 1970, lui a permis de donner suite aux propositions du rapport de la commission, et ce, grâce aux portefeuilles ministériels que lui a confiés le premier ministre Robert Bourassa.

Plus tard, membre actif du Québec inc., Claude Castonguay a transformé le groupe La Laurentienne en un puissant conglomérat financier. Par la suite, il s’est vu attribuer divers mandats gouvernementaux d’importance, surtout sur les dispositifs de santé publique. Il a été chargé, par exemple, de l’instauration de l’assurance médicaments et de l’implantation de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux, un organe étatique québécois.

Qui plus est, à partir de 2006, M. Castonguay était fellow invité au CIRANO. À ce titre, il a contribué, par ses écrits et ses conférences, à fournir des solutions pour faire face aux différents défis de la société.

En 2019, il devint lobbyiste pour la société torontoise Aecon.