Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Remise de l'insigne de grande officière (2011)Monique Miller

Transcription

Vous êtes née à Montréal. Très jeune, vous prenez des cours de diction qui vous valent des engagements à la radio. Vous avez alors 11 ans.

Vous montez sur scène pour la première fois en 1952 pour tenir le rôle de Marianne dans L’Avare de Molière. Un an plus tard, dans la pièce Zone de Marcel Dubé, vous décrochez le prix de la meilleure comédienne au Festival d’art dramatique de Montréal. Dès l’apparition de la télévision, le public vous prend en affection.

Vous avez joué d’innombrables rôles au théâtre, à la radio, à la télévision et au cinéma. Vous avez été l’égérie de grands auteurs québécois, de Roch Carrier, à Marcel Dubé, à Michel Tremblay et vous vous êtes mesurée à tous les classiques, de Corneille, à Musset, à Sophocle.

Votre magnétisme était tel que toutes les compagnies théâtrales et tous les scénaristes se disputaient votre talent. Tit-Coq, Cap aux sorciers, Septième Nord, Du tac au tac, Mourir à tue-tête, Jésus de Montréal, Tout sur moi et même Les Pierrafeu.

La liste de vos participations n’est rien de moins que la grande histoire de notre théâtre, de notre télévision et de notre cinéma depuis 50 ans.
Vous avez aussi et maintes fois joué à l’étranger, contribuant au rayonnement international de notre culture.

Votre contribution à l’éveil de la culture québécoise est sans pareille. À travers vous, une nation est née.

Monique Miller, au nom du peuple québécois, je vous fais grande officière de l’Ordre national du Québec.

Retour à la biographie de Mme Miller

Recherche dans le site